BALADE MALADE

Je me balade depuis, la recherchant.
Je me balade depuis, l’espérant ;
Malade de ton toi pris de mon moi,
Camarade de la balafre de mon cœur.

Abandonner le combat les armes à la main,
L’âme s’adonnant à la main d’une nouvelle.
L’âme s’effritant, se détachant de son bord.
L’amour pour moi ne se combat pas, il EST.

Au revoir, aimé de mon esprit.
Au revoir, ange de mes jours.
Au revoir, muse pour toujours.
Au revoir, femme vertueuse…

ARTISTE DE L'ART dans Poésie.
- 432 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.