BETES FEROCES

Ces génocides, cette tuerie ravagent l’humanité
Ces hommes de pouvoir ne cessent de penser
Que l’autorité doit passer par ce corridor meurtrier
A travers ces actes, ils se croient faire preuve de virilité
 
Ce virilisme animal exploité avec un abus excessif
Par ces dinosaures  sans scrupule et nocifs
Qui aiment ces jeux venimeux et corrosifs
En tuant des civils innocents et des enfants angéliques
 
Leur Dieu est Machiavel où la fin justifie les moyens
Ils arrachent sans vergogne chrétiens et païens
Une parodie de justice, des subornations des témoins
A ses détracteurs, ils orientent des assassinats sans fin
 
Louve 27/02/2018

louve.hianja dans Poésie.
- 78 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.