BLANDINE

Si loin que tu sois
Dans les ténèbres de la nuit
En ma tête un soleil luit
Car je pense toujours à toi.

Si longue soit la séparation
Je sais que nous nous retrouverons
Dans les bras nous nous jetterons
Evoquant des souvenirs par million.

Un an de cette absence
Pourrait me paraître court
Chaque matin je compte les jours
Qui me séparent de ta présence.

Aujourd'hui comme demain
Tu resteras toujours ma fille
Et si les jours un à un défilent
Bientôt nos pas effleureront le même chemin.

duchesse dans Poésie.
- 759 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.