Blesure

si de mes blessures j'en retrace la haine.
quand j'était tout petit je n'ai pas eu le veine.
d'avoir eu un papa et même une maman.
les coups de pieds au cul mon fait claque des dents.
de chenil en chenil j'ai attraper la rage.
des routes de l'exil appris toutes les nages.
comme tous les bâtards  que l'on montrait du doigt.
'j ai prié le bon dieu avec beaucoup de foi
j'ai marcher pieds nus et mordue la poussière.
et coucher sur le sol sans la moindre litière.
rejeté par les uns pour la honte du sang.
héberger par les autres par le gain de l'argent.
les routes de la D.A.S.S.ne son pas toujours faciles.
quand on vous change de place c'est toujours difficile.
vous porterez un nom qui n'est raiment pas le vôtre.
et hausserez  le ton comme une fausse note.
le prix de votre vie se jouera au hasard.
mais vous aurez compris l'lorsqu'il sera trot tard.

jacques83navigateur dans Poésie.
- 28 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.