Bleu nuit

Citation du message publié par Nayhenni

Oneiros est double : à l'homme de discerner, chaque fois,
s'il n'est que lui-même, c'est-à-dire une ombre vaine, ou s'il cache un dieu, héros ou mort (Athéna, Asclépios...), porteur de vérité.
Oneiros, dans Iliade 2, est dépêché exprès pour tromper Agamemnon.
C'est au prix du discernement, pour lequel le secours d'un devin exercé est souhaitable voire nécessaire, qu'une négociation reste toujours possible avec les dieux.

Dans la mythologie grecque, Morphée est une divinité onirique. Il est, selon certains théologiens antiques, le fils d'Hypnos (le Sommeil) et de Nyx (la Nuit), et selon d'autres l'un des mille Oneiroi engendrés par Nyx seule. Il a pour vocation d'endormir les mortels...
Source en lien: http://www.oniros.fr/mythologie.html

Et voici...Mon sonnet Tada!


BLEU NUIT

Le bleu nuit étoilé sestompe doucement.
Le matin séclaircit par touches cristallines,
Lactescence, irisée de perlées opalines,
Diffusant sa clarté imperceptiblement.

Quand nait ce nouveau jour, séteignent lentement,
Les lumières des cités, le son des mandolines ;
Sillumine léveil sous les lueurs violines,
Dans les vapeurs de sens, le bruit du mouvement.

Si, en tourmaline, les nuées argentiques
Semblent plomber le jour de cendres magnétiques,
Alors, les rêveries se déploient vers Eros.

Le bleu nuit étoilé, tel un songe tout proche,
Vient hanter la pensée qui au levant saccroche,
Lui soufflant ses parfums portés par lOneiros.


Tourmaline, nom féminin
Du Cingalais turmali pierres aux couleurs mélangées
Sens Pierre fine aux couleurs variées [Minéralogie].

lOneiros : le songe
Dieux des songes, des r^ves ONEIROS ET/OU MORPHÉE dans LA MYTHOLOGIE GRÉCO-LATINE

Wouahhh! Quelle plume Nayhenni.

Chapeau pour le sonnet.

Amitiés.

Bonne soirée.

Gérard.

Nayhenni dans Poésie.
- 968 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.