bonjour la vie, et bienvenue dans mes joies,

Bonjour la vie, et bienvenue dans mes joies,
Ô ! Seigneur de lunivers je suis là, en espoir et en émois,
Et, je lutte en esprit en âme, où le magma se fait endormir,
Pendant que les gentils anges du ciel descendirent.

Ô ! Espérance dans la nuit de mon amour,
Ainsi que les oiseaux qui senflent sous le vent,
Tout mon amour portant sous leurs ailes à travers les cieux,
Et des mers, des nuits, et des jours, de délire en délire des plus vieux,
M'en emporte la vie, qui ne rêvais-je na rien, dans mon esprit soit maître.

Mon ciel recule, avec les vents à naître,
Et la mort me ramène au début de la vie,
Puis, de nouveau vivre ravi de tous mes cris.
Cependant tout dor et de lumière et de flammes,
Poussez vos nerfs au plus pur cheminement,
Je rebâtirai tout pour apaiser mon âme,
À fin que le travaille de ces gentilles anges sera sûrement.

En lattente de cet enfant qui n'est pas encore nais…. !
Deux mystères de linnocence tous y habitent est un fait,
Rires denfant que fûts-je nattendant que toi,
Qui naîtra de nos êtres tels des rois…..

Chansons et rêves damour, jeunesse et insouciances,
Conviction nous y en fûmes tenaces,
Désire ardent du matin au soir,
Je le crierais sur tous les toits, ont été mes brûlants devoirs.

Sans cesses le tout gonflait mon cœur !
Mes prières entendues furent faites,
Sans erreur ni abandon, de toute la suite.
Dedans, où ce monde à nous deux est intime,
Nous attendîmes les anges sauveurs à toute cime.

Avec leurs ailes ouvertes en grande envergure
Ils sont prêts, de leurs plumes chaudes et rassurantes
À nous envelopper, en survolant via la terre,
Sous le sifflement du vent, et la pleine lune montante.

Notre univers est là, avec ses bras ouvert ta venue aimant
Au Creuse du quelle ces chers anges nous y ont déposés,
Telle une rose parfumée et, un bourgeon dun matin frais.
Dans son seins nous accueillir et nous nourrit.

En leur compagnie, allant vers le lever du jour naissant,
Bonjour la vie, et bienvenue dans mes joies,
Projet par ces chers anges mené à biens, on est dedans.
Dans leurs mains portées dans la bonne voix.

Bonheur et, sur les rose de lespérance vie,
Tous deux aux odeurs des anges, nous sommes accueillis ….
Yama.
En hommage à Ninès qui fut tant attendue par ces parents……

yedri2012 dans Poésie.
- 261 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.