Caresse du Temps

Les oranges bleues roulent à mes pieds
La douceur du silence éclate
et mon vide regard s'enfonce dans les caresses du temps
L'herbe moelleuse repose dans le firmament.

Sinon rien, non rien.
Avec des riens, remplir la besace de l'amour
Avec des riens, remplir l'alambic d'arcs-en-ciel de velours
Avec des riens, couper les cils de l'impuissance corrompue
Et puis courir dans le fond de l'océan ramasser
quelques étoiles tombées et perdues
Déboucher les bouteilles de l'histoire amère
Les légumes, les gâteaux, les fromages s'empiffrent de honte calcaire.
Avec des riens, regrouper tout.
L'agacement accroche quelques bribes malgré tout,
et la crème onctueuse de l'ennui repose dans la joie partagée.
Les oranges bleues roulent, roulent encore vers l'aven
de l'énergique lointain cristallin.

Nuage pâle dans Poésie.
- 61 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.