Ce que je dis

Je crois, que ce n’est pas l’amour
C’est peut-être seulement l’ennui
Un peu d’ennui au fonds de ma chambre
Sur les murs derrière jadis notre lit
L’ennui qui se peinture et qui se cambre
Pour me tenir un peu compagnie
Quand tu n’es plus là, en mai ou en septembre,
Non, ce n’est certainement pas l’amour
Ce que je dis, je dis c’est autre chose mon chéri.

Et si ce n’est pas la tendresse
Qui me prend de ses doigts qui s’avancent
Qui se fait reconnaître par la douceur
De ses caresses
De ses lentes, lentes cadences,
Qui viennent sans appel, puis qui me laissent
Cela doit être quelque chose d’autre
Que je n’ai pas nommé encore
Quelque chose qui transpire inexorablement l’absence
Et qui me semble même un peu mort
Peut-être alors est-ce l’ennui,
Oui, ce que je dis, je dis c’est l’ennui je pense.

Je me retranche, je suis insoumise
Je n’ai pas envie de me consoler de toi
Tu es comme un navire immense
Qui s’amarre au quai où il n’est plus attendu
Tu es comme la tempête qui s’abat
Sur des toits qui résistent
Et contre des portes qui ne s’ouvrent plus
Puisque tu veux entrer chez moi je dois te le dire,
Tu n’es plus le bienvenu,
Non, ce que je dis, je dis je ne t’attends plus.

C’est fini, il n’y aura pas
D’autres saisons pour cet amour
C’est fini, la balance qui me fait revenir,
Revenir souvent, même revenir toujours,
Étiolée par ta folie et tes départs
Voilà, c’est ici le bout de l’amour
Sans drame pour nous semer le doute
Partout dans le cœur et même autour
C’est ici que se marque la fin
Au point d’aube où se dresse l’ennui
Ce que je suis devenue, prête à te le dire
Je crois que c’est l’ennui, mon amour,
Non, ce que je dis, je dis simplement,
Mon amour, je ne t’aime plus.

SheSaid dans Poésie.
- 466 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.