C'ETAIT EN MARS LA RENCONTRE

C'était en mars, la rencontre

Et je nous revois encore, tous les deux timides
Tes yeux scrutaient mon visage
Avec étonnement, avec intrigue.
Il y avait en moi une envie de t'embrasser,
Tout mon corps frissonnait de désir

Et de cela, il y a si longtemps :
Nous étions le samedi six mars

Mai en ce jour, où en sommes nous ?
Amour, tendresse, je ne sais plus
Renouvelons notre promesse de rester ensemble
Sans toi, ma vie serait bien triste

Las, désabusés, parfois nous nous disputons
Avec si peu de conviction

Rien ne doit jamais nous séparer,
En nous brûle encore une étincelle.
Notre vie n'st pas si désagréable après tout
C'est peut-être bien ça l'amour
Où alors ça y ressemble fortement
Nous éprouvons une infinie tendresse
Tous ces petits malentendus, ces petites chicanes
Resserrent entre nous des liens indéfectibles
Et nous vivrons encore longtemps heureux ensemble.


(acrostiche)

ROSE dans Poésie.
- 1002 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.