Cette blonde incendiaire

Ma première rencontre avec cette belle incendiaire
Qui était blonde, maquillée légèrement, sans outrance,
Me renvoyer aux premières heures de mon errance,
Un désir insurmontable brûlait en mon aire.

Je la voulais, je la veux, je la désirais,
Tant et tant que je fis le premier pas vers elle,
L'abordant, car j'étais toujours directe en été,
Je la voyais comme un ange avec deux paires d'ailes.

On fit connaissance autour d'un café au coin du MacDo,
Près des Halles, à l'avant dernier sous sol.
Mon coeur faisait des si, des ré et des do,
Et un peu plus loin on s'embrassait entre l'entresol.

Aux souvenirs éparses du jeu de l'amour,
Elle fut une de mes conquêtes regrettées,
Aux souvenirs merveilleux de l'amour,
Je me souviens encore d'elle, un jour d'été.

Justine Sahin dans Poésie.
- 599 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.