cette voix intérieur

Cette voix intérieur,
M'interroge sans arrêt
Elle ne me fiche guère la paix!
Elle avec ma petite tête,
elle se conduit en mon supérieur!
En sa continue et interminable belle fête.

Ô! Dieu du feu et de la terre, fort heureusement que tu es là, auprès de moi, pour me soulager avec les coté de vertue, amour et joies.
Construis-moi une autre demeure là derrière,
Où celle-ci cessera de torturer, cette pauvre âme,
Au creuse de l'enfer en flammes.
Au détriment de mon humble être, ivre, ardent en ce mélange,
De foliée et amour désaxant ayant le cœur vibrant telle des branchages,
Au son des nuits dinondation, et amour en joies et pleur, à men émouvoir.
~ Elle est microscopique, on ne peut la voir, C'est si noir.
La toucher?
La commander, essayant ? Impossible en nombre,
Elle est tel un papillon, elle sautille, elle se cache derrière les neurones sombre. Où tout est invisible, aux yeux de l'humain, Ni au reste du monde,
On la sens, on ne peut lentendre, elle vit dans nos cerveau en ronde !
Elle se persiste à perturber mes méninges par secondes.
Elle est constamment intervenante, elle agit en solo,
dans ma tête, Elle, c'est tout son boulot!

~ Elle est constamment là,
Elle est vivace et elle saffirma,
À chaque instant de mes secondes à vivre.
À me lessiver tel un part terre par un maniaque frotté !

~ Et, à me dicter:
~est-ce que c'est toujours ton être tout petit qui est toi ?
~ Est-ce que c'est bien ton corps qui tourne ici qui est toi?
~ Est-ce que tu sais combien de chemin as-tu fais, et quel l'âge as-tu-toi ?
~ Est-ce que c'est bien ta maison, celle-là, est vraiment à toi?
~ Est-ce que c'est bien ta famille qui est là, et cest à toi ?

~ Est-ce que tu es toi-même qui vivant à présent ici pour toi ?
~ Est-que tu apprécier tout ce que dieu t'as offert à toi et au tiens ceux à toi ?
~ Est-ce que c'est bien bon ce que tu fais à toi, et aux autre au détriment de toi ?
~ Est-ce que tu mérite ceux que t'aiment, et que tu dis avec toutes tes force aimer depuis le plus profond de ton âme à toi ?
~ est-ce tu crois que tu ne trahies personne, et que Personne ne te trahie â toi? ~ Est- ce que tu crois que tu œuvres bien envers les autres, et eux envers toi?
~ Est-ce que tu crois faire tout ce qu'il faut sur ce sacré monde, et tout ce qu'il contient avec ton passage sur sa terre?

~ Est-que tu te considère comme quelqu'un du bien, avec les tiens et, le reste de l'humanité poussière ?
~ Est-ce que tu œuvre bien avec les animaux et toute la faune et environnement, en roses et fleurs vivantes ?
~ Est-ce que tu te crois être quelqu'un qui ne voudra jamais blesser personne ni que personne soit blessé ?

~ Est-ce que tu crois que ces espèces d'interrogatoires dans les interrogatoires en soit, en brulant à chaque fois mon émoi, s'arrêteront un jour,
en me foutant un moment de répit avant de que ce monde je quittais du matin au soir pour toujours ?...
~ Non pas avant de déguster la douceur de mon amour…..

En plein jour, par le soleil embrasé,
Au même temps damour je rêvassais,
En me chauffant de ses caresses, en plein nuit, sur terre,
La nuit, au fond de l'océan étoilé ...
~ Âme par les ténèbres amour et inconnus encore,
maltraité,
esprit flamboyant torturé, à lamour se donner, à fin dêtre soulagé.
En constance,
dans ma tête en masse.
Est un bien réel fait ...
Yama.
Texte protégé.

yedri2012 dans Poésie.
- 1074 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.