CHAGRIN



CHAGRIN

Jésus saigne
Pendant que Marie enchaîne
Les petits boulots à mi-temps.
C’est une apocalypse aiguë
Propre au corps courbé du présent.
Faut-il
Ainsi se pervertir
Pour un fragment
De solution ?
Une peau de chagrin,
Un mouchoir
En guise de réceptacle
De la désolation ?

Jésus saigne
Pendant que Marie enchaîne
Les petits boulots à mi-temps.
Les rapaces planent sur l’horizon
A l’affût
D’un festin funeste
A nos conditions.
Jésus saigne
Et
Marie enchaîne.
C’est
NAVRANT.

Gaspard Collal dans Poésie.
- 323 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.