Charmante poète

Une charmante poète,
Au fil de ses rimes,
Sa tristesse se devine,
Sans cesse est sa quête
L'amour,l’oubli de l'amertume
Qui ne veut pas quitter l'écume
Des vagues de sa plage,
Cet amour, ce mirage,
Son bonheur qui a fait naufrage.
Elle revoit tous ces tableaux
Qu'a peint la poésie de ses mots,
En faire tous les maux,
La déchirure, tous ses trémolos,
Que dans la nuit sombre
Pleure son cœur dans l’ombre.
Alors, seule au monde,
Laisse couler ses larmes,
La musique de son drame,
Son seul et unique monde.
A cette charmante poète,
Aux rimes si dociles,
Au cœur si fragile,
Mon cœur lui dit «   je t'aime »
De ce fou sentiment,
A l'amour si ressemblant.

Visiteur dans Poésie.


Ce texte à inspiré les textes suivants

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.