Cher Bicolore



Cher Bicolore
Crie très fort tes sors
Aux pluies qui te décolorent
Au vent qui déchire
Toutes tes entrailles
Ceux qui crient pour te détruire
Sous ton mat plus de victuailles
Ni joujoux pour tes marmailles
Les fils des ancêtres
Traînent, point de travail
Du sol trop de déchets
Sors de ton rang des magouilleurs,
Tous les glorieux mercenaires
Qui sèment la terreur
Et les patries-proche*
Qui se soucient de leurs poches
Et marchant désunis
Sans tenir debout sans chapeau
Pour saluer leur drapeau
Se mettent en avant
Chassent tes fils pour la patrie,
Glorifient l'impérialiste.
Jette donc tes larmes d'amour à flots
Sur la tête haute
De tes prestigieux fils
Voulant repeindre tes couleurs
À ta gloire Bicolore

Marguerite Voltaire

*ceux qui se comportent en patriote et qui se soucient de leur proche et de leur poche.

De Margotin dans Poésie.
- 22 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.