CHERS ECLATS DE CHAIR

 

C est une goutte de rosée qui roule sur un dos nu, 

Tandis qu’un photographe boit l’image, très ému.

Chevelure en moisson blonde, frémissant dans le temps,

Mille serpents qui se tordent dans les désirs du vent.

Lourd regard bien fébrile qui calcine toute panse,

Silence sourd mais subtil qui file toute indécence...   

Bouche gonflée en délire, donnant soif à la peau, 

Deux lèvres qui soupirent, promettant  un vibrato.

Cou très haut,  tour d’ivoire, encerclé  ruban noir,

Epaules rondes,  voile moire, inclinées vers  miroir.

 Seins en lys, fleurs nacrées au  pistil d`or et  miel,

Taille  souris, rêves d’enfer, mains athée  touchant le ciel.  

Ongles  sang,  pointes d’épées, gestes lascifs démesurés,

 Voix  d`ivresse, pleine d’élans,  liesse brodée d’intimité.

Sur le siège, deux arrondis sont coupés d’une ligne de soie,

Frères siamois,  infinis… promettant  d`étroits exploits. 

Jambes sans fin , dévêtues, compas blanc qui va s’ouvrir,

Comment  rester détenu,  quand la sève veut accourir ?

 

 

 

 

 

ange dans Poésie.
- 682 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.