Ciel gris

  Ciel gris de la vie,
Traîner le manteau de la mélancolie,
La perte de toute alchimie,
Des mots, des gestes, l'agonie,
Des sentiments, corps qui frémit
Des frissons,leur amnésie,
Engelure de l'esprit.
 
Ciel gris de la vie,
L'absence de toute broderie,
Ces jolis rêves en série,
Ces moments de coquinerie,
L'entière cosmétologie
D'une âme en aphonie,
D'un cœur esseulé, l'aphélie.
 
Ciel gris de la vie,
Rose d'un seul coup défraîchie
A perdu toute coquetterie,
La jeunesse, son étourderie,
Le printemps et sa magie,
Les saveurs, la gastronomie,
Du printemps, sa musicologie,
Les mots, les gestes de ses mélodies.
 
Ciel gris de la vie,
Penser mettre un terme à sa poésie,
Ou risquer une autre pleutrerie,
Espérer trouver une autre phanie,
Prendre un autre départ dans la vie,
Un boulot, un amour, une autre galaxie.
Fuir toutes les intempéries,
Retrouver de douces folies,
Redonner du piment à sa vie.

Visiteur dans Poésie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.