Citadelle du coeur

Combien de gens t'entoure
Combien d'entre eux sont sûr
Tu penses qu'ils feront le bonheur
De la citadelle de ton coeur 

Tu crois connaître les personnes
Mais tu sens leurs paroles  qui sonnent
Le glas de l'intérêt quils n'abandonnent
Qu'à l'horizon de situations plus bonnes 

Tu es las à attendre vaillamment
Tu es las à  donner  tes tripes, ton  sang
En espérant que la conscience triomphera sùrement
En attendant la fin des tourments 

L'espoir que tes gens retrouveront 
Loin des intérêts, loin de l'emprise de la pression
Qu'ils vivent au fil de la globalisation
Le chemin de la compréhension
Sur la voie de  la raison  

Détrompes  toi gentil homme, détrompes  toi  gente dame
Si vous ne maintenez pas votre flamme 
Si vous ne changez pas d' état d'âme
Vos espoirs se noieront  dans  le drame
Et se dissoudront dans vos larmes 

Momo dans Poésie.
- 1224 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.