Comme un oiseau…

                                                   
                                                    La vie se pose, ici ou bien là !...
                                                    Où était-elle, avant le printemps ?
                                                    Sur la rose, elle attendait son prétendant ;
                                                    Ou ingénue, se cachait dans le lilas…

                                                    La vie se pose, ici ou bien là !...
                                                    Furtive, au plus profond de l’océan ;
                                                    Candide, sur un sommet culminant ;
                                                    En un cœur amoureux, s’est posée là !...

                                                    Le printemps s’épuise, aux premiers frimas,
                                                    Rose éphémère, soufflée par le vent ;
                                                    Comme un oiseau, son âme s’envola…

                                                    Le temps qu’elle y fût, était en rêvant ;
                                                    La vie disparue, était posée là !...
                                                    Où sera-t-elle, après dans l’au-delà ?...

            Regardons et admirons l’oiseau, tant qu’il est posé… D’un moment à l’autre, il s’envolera !...
       Il est trop tard, pour dire qu’il était beau, en le voyant prendre son envol !...
       Le soleil brille sur la vie, profitons-en sans en abuser ; Lui est sûr, de renaître demain…
       Ne soyons point rebelles ! ...Surtout si la musique est belle…
                                                                                                    
                                     

Noel Turo dans Poésie.
- 1282 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.