Confession muette de l'œuvre à l'artiste

Confession muette de l'oeuvre à l'artiste...

Esclave de ton atelier 
Je subis ton traitement
Pantin articulé à moitié 
Agglutiné à ton châtiment 

(Tu cloues  ma fascination)

Les mains encordées de nylon
De l'intérieur je me débats
Pour ne pas serrer un boulon 
À ton contact ici  bas...

(Tu vice  ma déraison)

Je bouge et danse à ta façon
À l'ordre de tes instruments
Unique sans contrefaçon 
Je prends forme, me consumant

(Tu perces  mon obsession)

Il fait si chaud, je dégouline
Les gouttes suintent à ma peau
À la caresse masculine
De l'acier trempé à ton tempo

(Tu ponces mon excitation)

Ma bouche silence bâillonnée 
Du collant de ma solitude 
À ta merci cette nuit, née
Aux règles de tes aptitudes 

(Tu soudes à ton intention)

Le coeur carapacé  de fer
J'ai pris forme de tes 10 doigts
Expert, maitre de ma matière 
Ta chose, n'appartenant  qu'à toi

(Tu sculptes ma finition)

Je suis celle sortie du moment
L'œuvre de tes idées tordues
Mon ami, mon amour, mon amant
 Tu m'exposes dorénavant...

 Aux regards des autres si crus...

Et tu m'abandonnes

(à une autre création)

Naromi dans Poésie.
- 1062 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.