Conte à Trois. .

(3)Toucher à l'inerte sarrasin, (1)- - - Dans la cour du roi nain(2)
(3)Scruter les brindilles, casser le brin(1) - - - Prônant, grec, romain, et même latin(2)
(3)En pseudo(A)mi, pipette à la main(1)- - - Comment -Dé-posséder plus de terri(e)n(2)
(3)En incubateur, toujours plus loin(1) - - - pour atteindre les confins, c'est pas vain (2)
(3)Dans les conquêtes, du parfait à l'ancien(1) - - - A la recherche encore, toujours du part-fait, humain! (2)
(3)Par le son des douz©es de la nuit, enfin(1)- - - S'affronter à l'inconnu , céder à l'ignorance, est-ce si serein (2)

(3)Le récit des expériences , fit le constat (1)- - - Alarmé, le pauvre roi se rétracta(2)
(3)Su, que cécité de la riviére nuis, même si surface luis ! (1)- - - Et Sherazad d'un pas léger s'en alla,(2)

(3)En penseur, fut rejoindre son havre de paix(1)- - - Laissant échaper un doux refrain (2)

Parfois,
(suite de 1,2,3)
Les grands mots
Engendrent de gros maux
quand on les braillent à chaud 
ou qu'on les braies tout haut - - - 

Son hôte se mut dans un silence froid, 
Perplexe, s'agita, se raidit, puis s'en va
Au chant d'oiseaux, qu'-une larme d'aurore- reveilla ! 

N.B:
Pour le (1) et (2) lire en verticale chaque hemistiche de haut en bas.
Pour le (3) lire en horizontale les couplets  (1) et (2).

Bonne lecture. 

Momo dans Poésie.
- 229 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.