CRÉPUSCULE

Plus rien ne bouge, semble-t-il,
ni n’alimente le langage ;
seule une goutte de grésil
éclate au fond du paysage.

Est-ce un silence que j’entends
ou suis-je sourd en plein tonnerre ?
Sans doute est-ce pour moi le temps
d’être à l’écoute de la terre.

J’ignore encore qui je suis,
ému que le Monde me veuille,
et ne sais pas pourquoi je fuis
comme l’insecte sous la feuille.

Philippe Martineau dans Poésie.
- 31 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.