Dans le brouillard - III

Ce texte est une réponse à Dans le brouillard - II de Hubert-Tadéo Félizé.
III
Ô euphonie d’outre-tombe présentez-moi
De vos flots rajeunis vos orgues infinis,
Cascades riantes, là, sous ce spacieux toit,
Et de cette impression, je remémore épris

Cette musicienne s’égayant sur des harpes,
Et au loin, derrière, ce cirque de calcaire
Plongé dans le brouillard, tout comme cette carpe
Qui recherchait l’issue d’une ancienne rivière.

Les pointes acérées perçaient jusqu’au nuage
Une vaste trouée pour aborder le ciel,
Et les rayons mordants pliaient l’ombre sans âge.

Je pouvais à nouveau percevoir l’éternel.
En haut de la sente, je voguais tout heureux
Sur la sphère inondée par ces courants chanceux.

Hubert-Tadéo Félizé dans Poésie.
- 76 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.