Dans ma tête il y a une chaise

Dans ma tête il y a une chaise,
Sur laquelle j'ai l'habitude de m’asseoir,
Mais j'ai comme un malaise,
Et je m'évanouis de désespoir.

Je me réveille le lendemain,
Toujours assise au même endroit,
Mon esprit fermé à ce doux matin,
Allongé sur cette chaise de bois.

Je prends un couteau et je grave,
Des mots qui ne veulent rien dire,
J'y arrive sans entrave,
Mais cela me fait souffrir.

Car ce couteau me coupe la peau,
De petites entailles douloureuses,
Et mon sang recouvre ces mots,
D'une fun'este lumière mystérieuse.

Qui resplendit dans la nuit de mon esprit,
Éclairant la folie de mes pensées,
laissant naître la tendre magie,
Que représente le secret.

aZerty dans Poésie.
- 1457 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.