De fioritures, j'en ai assez

Une loufoquerie pourtant bien vraie

Je peux me passer,

de ma tartine au beurre salé,

de mon bon savon marseillais,

de ce rouge à lèvres qui me sied

de ce doux mouchoir en papier

de mon smartphone, de mon PC

de mes volets en PVC

De fioritures, j’en ai assez

Je peux me passer,

de ma voiture acier chromé

de mes vacances à Mazamet

de mes rideaux en macramé

de mes faux amis proclamés

de mes bijoux, pierrées, gemmés,

de mes dollars, de ma monnaie,

De fioritures, j’en ai assez

Mais de tes mots doux chuchotés,

de tes caresses, de tes baisers,

de ton murmure à mes côtés,

de ton amour, brûlant, braisé

j’avoue, je ne peux me passer.

lifesof dans Poésie.
- 106 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.