De la table au lit

Depuis bientôt deux ans son horizon à elle
Se réduisait hélas à la table et au lit
Personne ne venait papoter avec elle
Le vieux gazon anglais sentait le pissenlit

Son mari n’était plus, depuis au moins dix ans
Elle passait son temps en fines broderies
A marquer sur la soie le prénom des enfants
Pour aider les parents le mois des colonies

Souvent tête chancelle de plus en plus souvent  
En parlant aux photos, sur les murs, accrochées
Elle fermait  les yeux en remontant le temps
De tristes souvenirs en profondes pensées

chavigner dans Poésie.
- 604 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.