De vous à moi

De vous à moi

La chaleur sévit
Le cerveau s'engourdit
Membres lourds
Mon appel reste sourd.

Le temps
Avance d'un pas lent
Laissant apparaître l'âge
Et ses outrages.

Dans cette vie sans saveur
Où tout n'est que leurre
J'avance
Je me balance
Entre espoir
Et désespoir
Aux branches
Je me raccroche.

L'attente
Et ses silences
Si je reste inerte
Je cours à ma perte.

Le vide m'attire
Il m'aspire
Au bord de la falaise
C'est le malaise
A la dérive
Vite regagner la rive.

Cette épine
Je la rumine
Les blessures
Comme une morsure
Les mensonges
Qui rongent
Le sacrifice
Jusqu'au supplice.

Peut-être demain
Ou un proche lendemain
Quelques fleurs
Pour réjouir mon coeur
Entrevoir un ailleurs
Plus prometteur
Une épaule
Pour un nouvel envol.

lilia02
20.07.2018
 

lilia02 dans Poésie.
- 110 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé De vous à moi

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
louve.hianja Merci Lilia, j'ai beaucoup apprécié- Avancer c'est important même si c'est à pas lent-oui demain sera sûrement meilleur, ne vous inquiétez pas!
lilia02 Merci Louve, heureuse de vous revoir.
C'est mon ressenti du jour… Je dis toujours en cas de blues, ça ira mieux demain. Suffit d'y croire pour avancer. Bonne journée.
Barrymoussa180 Un très beau poème sur les peines du cœur; merci liliao2
Pontbriand Très joli !
Belle des Bois . Un beau poème Lilia , on avance, on espère , le blues , je connais, merci .Bises
delta delta Lilia, demain est un nouveau jour...
ROSE Et si on part du principe que demain n'arrive jamais !!!!!!......
lilia02 Merci Barry, Pontbriand, Picardie, Delta, Rose, fidèles lecteurs de mes textes. Merci pour vos "j'aime" et pour vos réactions.
La vie… On nait, on grandit, on apprend, on rit, on espère, on fonce, on fait confiance, on aime, on doute, on pleure, on piétine, on avance, on fait des retours en arrière, on tombe, on se relève, on apprend de ses erreurs, on continue… etc etc
Cette liste n'est point exhaustive !
Modifié le 20/07/2018 à 15:33 par lilia02
coralie Un ressenti très bien exprimé
Hubert-Tadéo Félizé Votre dernier commentaire Lilia est un condensé de la vie de chaque instant. Merci pour le partage de ce poème vif comme l'air, qui reflète les vicissitudes de la vie. Bonne journée.
lilia02 Merci Coralie et Hubert d'avoir apprécié.
C'est parfois difficile de parler à la première personne du singulier.
Derrière l'écran, il y a une âme, quelqu'un de vivant. Souvent en lisant entre les lignes on découvre un peu de la personnalité de celui ou celle qui s'exprime.
Le ressenti est très personnel mais comme le fait remarquer Hubert, à travers mon texte c'est traiter d'une manière générale des vicissitudes de la vie.
Bonne fin de journée.
Quasimodo Une épaule
Pour un nouvel envol.
C'est tout le mal que je te souhaite
Ce fut un réel plaisir que de te lire
Bisous
Quasimodo
lilia02 Merci Quasimodo d'être passé déposer quelques mots d'encouragement sous mon texte.
Excellente journée. Amitiés.

Il pleut dans mon coeur ...

Poésie  594    12  

Sous son balcon

Poésie  56    20  

Escapade à Senlis (Oise)

Poésie  191    23  

Réponse à un ami

Poésie  260    10  

Face à la mer

Poésie  1022    29  

Hymne à la Vie... Texte ...

Poésie  938    16  

Mother

Littérature  70    10  

Lettre de Françoise ...

Littérature  46    13  

Inventaire non exhaustif

Inclassable  391    15  

Tu l'imagines

Poésie  630    25  

Insomnie

Inclassable  176    14  

Gourmandise

Poésie  494    19  

TOI, MON BEL INCONNU

Poésie  1170    4  

Pour vous qui n'avez rien

Poésie  124    7  

Je t'M.

Poésie  784    6  

Voleur !

Poésie  981  

l' imagination . . .

Poésie  909  

La misère

Poésie  126    16  

A tous les auteurs

Poésie  588    5  

Les trottoirs de ta rue. ...

Poésie  769  

Credo

Poésie  79    3  

Le chanteur. (parodie ...

Poésie  1370  

La poésie : cette ...

Poésie  1526    4  

La bûche du père-noël ...

Poésie  1015  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.