Décevante...

Décevante…

Avec dit-on tout mon talent,
Quaucune médaille ne vante,
Je suis parait-il décevante.
Ne gagnant pas assez dargent.

Jignore laide du puissant,
Pour prendre un pot, thé à lamante.
La course à lor est épuisante,
Nayant appris le courtisan.

Parfois, javoue, cela me pèse
Dêtre souvent en manque de pèze.
Ma liberté est à ce prix.

Si je déçois, cela me peine !
Claque porte ! Je mets le pêne.
Ma liberté na pas de prix…

Nayhenni dans Poésie.
- 1023 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.