(défi d aout proposé par zaia) fakir ou le mendiant damour

(Défi d Aout proposé par ZAia)

FAKIR ou le mendiant dAmour

A quelques mètres daltitude
La transhumance des moutons.
Mouvant ruban de blanc coton,
Sinue sur le chemin si rude.

Sous la canicule, lhébétude
De ce troupeau à clocheton,
Bêlant sous les coups de bâton,
Attire ma mansuétude.

Tristement appert le berger.
Il éternue et, soulagé,
Aperçoit Victoire en attente.

Son doux sourire la enchaîné.
Quelle déchirure…séloigner !
Et lui, Fakir, il sen lamente.


Tel son Fakir qui sent la menthe
Sourire)

Nayhenni dans Poésie.
- 665 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.