Délice de l'amour

ô empire des sens,
à nos désirs inavoués.
Laisse  nos corps a corps nous guider.
Oublis tes incertitudes qui ne font que repousser,
Cette béatitude qui ne demande qu'à s'exprimer.

Ne sens tu pas mon âme qui ne cesse que de t'implorer.
A ce corps de femme, avide de tes caresses empressées.
te sentant vibrer entre mes reins,
a tes baisers sur mes seins .
Me chahutant sur ton coeur,
avec ardeur et sans aucune pudeur.

Frémissante de bonheur,
de nos corps incendiés,
par nos étreintes endiablées.
Où nous finissons par succomber,
à ce délice de l 'amour qui aujourd'hui prend jour.

oedipe dans Poésie.
- 1182 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.