D’ici nos soucis paraissent bien dérisoires.

Dans bien des contrées, dorment à la belle étoile,
Le ventre gonflé et les yeux couverts d’un voile,
Des enfants affamés qui ne croient plus au ciel
Et où fouler leur pays a un goût de miel.

D’ici nos soucis paraissent bien dérisoires.
Et pourtant se plaindre devient si méritoire.
La bas c’est trop loin et il y a tant à faire
Que commencer déjà, c’est aller en enfer.

Nous conjurons cette abîme qui nous sépare,
Avant que l’indicible peur de nous s’empare
Et nous saisisse d’effroi, à les voir périr.

Nous leur adressons nos plus ardentes prières
Mais rien n’y fait, pas même nos craintes d’hier.
Notre vieux monde peut-il nous en prémunir ?
11/2016

Omar de Lyon dans Poésie.
- 103 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.