ERDÉLY

ERDÉLY

Je me suis rayé de la carte
Et en catimini
J'ai fui en hâte
En suivant l'incendie
Qui consume les primates
Ivres d'allopathie.  

Après avoir gravis les strates
Une à une du mépris,
J'ai dû faire preuve de tact
Face aux faiseurs d'ennui
Et faussaires du diktat
Qui censurent les asymétries.

En atteignant les Carpates,
J'ai fait halte en Transylvanie,
Pour contempler les cataractes
D'un sang déversé sans répit
Par des escamoteurs de pactes
Et des briseurs d'harmonies.

Au dernier acte
De ma cavale de nuit,
Aidé de lycanthropes diplomates
J'ai crucifié des vampires impies,
Avant de me réveiller dans la ouate
D'une couette auprès de Mélodie.  

Gaspard Collal dans Poésie.
- 33 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.