Existes

Le monde change je change avec lui
J’allais chercher un devenir au Pôle Emploi
J’ai vu les artistes vivrent sans rien ni toît
Finir les Hautes Ecoles pour tendre les bras 
C’est pas plus mal et moins banal
Dans chaque seconde j’existe au final

Je me remplis ni du passé ni d'un futur
Faudrait décrocher la lune pour qui pour quoi ?
On veut nous oublier nous mettre au pas
C’est moi qu’on met dans l’urne
Derrière une vitre, je gêne pas.

Devrais-je exister pour ce que je ne suis pas ?

Je voudrais ne plus savoir lire, 
Et même communiquer par signes
Assassiné par les pubs et les lignes
Je préfère apprendre à me lire, 
Tant pis si j’ai pas la dernière actu 
Pas un canard dira je suis précieux 
Tant pis je vaux autant pour moi qu’eux
Toi aussi prends une saine arrogance
Et le monde sera un grand moi

Ma petite fille dans tes yeux je suis bourreau, 
Mais toi tu fais ta Life alors chapeau
On n'apprend à être que dans l’innocence
Sur la planète, il n’y a pas d’ignorance
Dans chaque fête les règles d’ordonnance

Le lever et le coucher du soleil est la première 
Dormir, manger, parler, donner si tu préfères
Les commandements sont déjà écrits
C’est vivre en moi, artiste ou géomètre
Même en avocat spécial créatif peut-être
En robe rouge et je me couperai les tifs
Tout le reste ce sont que des lois
Sache que
Le monde est un ensemble de moi.

Danser, rire, même pleurer, est la deuxième
Pas besoin de Corée du nord
Entends-tu mon message nucléaire ?
La guerre mondiale c'est là déjà
A pas savoir régler nos petites affaires
Ton chaos en toi, ta faute diront les médias 
Moi j’existe, je porte un peu ce monde
Pas question de finir SDF au tapis
Irradier les jours en interminables secondes

Prendre le temps, et le tenir bien
L’or est déjà dans nos mains
Qu’on soit sage-femme artiste ou chirurgien
La différence c’est ton importance
Les moines et philosophes, eux c’est je pense 
Mais moi j’existe donc je suis

T’es libre de mener la danse
Bouges dans ce monde, sinon tu penses
Laisse exister ton intérieur, ton sens 
Pas besoin de plus pour demain
Chaque jour a son siècle des lumières
Que j’ai pas éteint, que j’ai pas éteint !

ouisti82 dans Poésie.
- 449 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.