Faîtes -lui un stop-là

 
La vieille dame souffre, elle est triste
Abusive la blesse   l’abrasive  corruption
Et sa panse montre la nidification
D’un trou béant qui là  se  persiste
 
Sa vie se saigne  dans lesanctuaire
De ces humains trop inconscients
Qui  dilapident les économies
De sa  couche d’ozone salutaire
 
Le rémunérateur  pèlerinage de Kyôto
De ces faussaires de l’humanité
Laisse s’envoler les gaz viciés
Pervers ils rongent aux innocents la santé
 
Ô vieille dame  tout ton corps  transpire
Tu ne porteras plus de glace sur tes pôles
A quel  courant,   humains votre vie folle
Quand  le Golf Stream disparaîtra ;o délire
 
Et là haut ta bonne pelisse protectrice
Laissera passer les rayons de la mort
Quand de leur viol d’humains  ilsvolent tes ors
Engrangeur  d’un fric à la  tendance dévastatrice
 
Amis de la pure nature ne vous résignez pas
Il en va de votre salut et des générations futures
La vieille dame est votre mère, elle vous veut sûr
Enfant de bonne nature, soignez là, de votre stop-là
 
n'attendez pas les palabres qui parlent et ne disent rien
ils seront réunis demain à Paris  pournous laisser croire
que l'avenir offrira vertu certaine  d' un obligé devoir
Mais la finance débitera nos désirs comme vauriens
☼ŦC

modepoete dans Poésie.
- 983 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.