FANTASME

Sur le sable , toi , étendue
Tel lor de tes cheveux ,
Perdue sur cette île inconnue ,
Le naufrage nous a jeté tous deux
Vers cet archipel montagneux.

Ton âme senfuit
Tel un oiseau de nuit ,
Vers ces horizons rubis ,
Vers ces firmaments démeraude ,
Me souvenant de tes caresses chaudes.

Ta robe de laine
Au ton divoire ,
Si légère à peine
Soulevée par le vent du soir
Fait léloge de mon regard...

m.dominique0153 dans Poésie.
- 1032 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.