Femme Noire

Femme de vertu pour un déhanché habile,
lèvre charnu pour des mots agiles,
coeur à nu à cause d’un passé indélébile,
beauté lourde à la démarche sourde,
femme à la cambrure folle,
qui se courbe dans nos rêves les plus fourbes,
teint sombre par qui l’histoire s’éclaire,
femme mise à l’ombre d’un avenir
qui bientôt se verra en clair…
Femme d’éclat, femme de poids,
femme d’état, femme de foi,
femme dont la couleur fait tomber tous les rois,
la prophétie à ton sujet n’a pas perdu son harmonie,
les notes de sa musique se jouent encore,
mais toujours en catimini…
Un moment venu les nations chanteront ta mélodie,
au rythme de tes tours de reins qui provoquent tant de folies…

Je rend hommage ce soir à la femme noire,
elle dont la couleur est en peau de rêve,
elle ne s’épanouit qu’à travers les soucis,
pour devenir cette jolie poésie qu’on raconte,
après minuit pour faire honte à la jalousie et l’hypocrisie,
qui ne s’expriment que pendant la nuit,
ton histoire est en marche,
elle marche loin du monde et de son utopie…  

oulayouzan12 dans Poésie.
- 62 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.