FEMMES

Je n’arrive pas à comprendre

Malgré tout ces poids qu’ils vous font prendre

Combien de fois avez-vous crié

Supportant à sang leur fouet.


Combien de fois avez-vous été

Marchandées juste pour leur goûté

Avez-vous été privé du beurre 

Isolé durant des heures.


Pour tout vos efforts,

Que de promesses non tenues,

Que de tromperies accrues,

De blessures sans cicatrices.



Et malgré tout vous êtes là.

Continuez de les supporter,

Les accepter,

De les aimer,

De vous donner sans réserve,

De vous sacrifier sans regret,

De vous laisser emporter sans restriction.



Ah mesdames, rien de plus idéale 
De plus parfait
plus agréable
Que votre existence.

youss dans Poésie.
- 97 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.