Fête de la musique

 
Merci ce jour, qui consume les notes
Au fond de mon quartier trompettiste
Tu fais tomber les sons pluied’artiste
Sur mon esprit vif,  il danse dans ta hotte
 
Sur la place des libertéd jonglent lesmains
De ces percussionnistes qui roulent
Les sons  dans une trémie où coulent
Les bémols langoureux  avec entrain
 
La diva chante chanson française
Et mes yeux  s’embuent au romantisme
Quand les mots rivalisent altruistes
Aux notes soyeuses offertes  avec aise
 
Au fond du grand parc  Johnson
Le quatuor nous sert endiablé un blues
Et le saxo  nous ballade dans les news
De ses tendresses graves accordées auviolon
 
Je rêve l'avant ce jour, fête de lamusique
Procession rituelle de ces musiciensoubliés
Que vous entendez dans le silenceajouré
De ces soirs quand ils répètentdogmatique
 
Ne traversez pas ce jour sans vousêtre faufilés
Dans ces moderato, ces allegro, cesfortissimo sueurs
Riches offrandes de musiciens dévouésà votre bonheur
Ecoutez ces silences, litanie de ces  partitions ensoufrées.
☼ƑƇ

modepoete dans Poésie.
- 1432 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.