Fiévreusement

Fiévreusement 

Joute amoureuse de nos langues savoureuses 
Enflamme nos sens au bord de l’implosion 
Fébrilement mes mains se font alors aventureuses 
Te déshabillant avec appréhension 

Délicatement du bout de mes doigts 
Je parcours fiévreusement les lignes de ton corps 
L’amour est bien là mais le vice est roi 
Et avec malice je me fonds dans le décor 

Ta petite culotte glisse sur tes chevilles 
Dévoilant enfin l’objet de tous mes désirs 
Ma bouche avide se fait alors plus subtile 
Avec un seul but te faire gémir de plaisir 

Ma langue se délecte de ton petit abricot tout trempé 
Alors que mes doigts caressent et pénètrent ton anus 
Tu râles, tu gémis toute perdue et surexcitée 
Ne voulant pas en terminer avec ce cunnilingus 

N’en tenant plus je t’offre mon sexe 
Que tu portes à ta bouche avec avidité ! 
Que tu suces sans aucuns complexes ! 
T’abreuvant de ma semence avec félicité 

Nos sens apaisés je te serre alors dans mes bras 
Déposant au hasard de ton corps dénudé 
De tendres baisers que cet instant inspira 
Repus de plaisirs et d‘amour inespéré ! 

J'ai envie de toi !! 

Perceval




Perceval dans Poésie.
- 53 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Fiévreusement

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.