Fin de toi

Seul devant ma page blanche
J’imagine des mots silencieux
Un dernier souffle entre tes hanches
Un indicible au revoir, un adieu

Le calme s’est imposé
Dans nos aveux éloquents
Après s’être tant aimés
On ne peut être que perdant

J’essaie de te convaincre
Qu’il vaut mieux en finir
Que de combattre et vaincre
Nos plus profonds désirs

Faire l’amour une dernière fois
Comme des amants de cristal
Briser les derniers tabous dans la soie
De nos draps froissés par ce mal

Faire danser l’ultime étincelle
Dans nos yeux emplis de larmes
A coup de diapason et décibels
Succomber encore à ton charme

Pourquoi se déchirer ?
Puisque tout est fini
Pourquoi tant pavoiser ?
Tomber dans le mépris

Je veux te garder reine
Même si le roi est mort
Ne pas te faire de peine
Par le feu des remords

Alors si tu entends mes maux
N’oublie pas que je t’aime
Plus fort que tous mes mots
Que j’écris et qu'ici bas je sème !

H.05/2017

Hervé Chatelain Poésie dans Poésie.
- 109 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.