Fume lentement dans la brume .

Je me souviens encore 
De ce voyage au nord 
Où  j'ai  vu  Atlas  blanchir ;
Voici des moments où ,
Grelottant de  froid  d'aurore ;
A bien des souvenirs 
Je tremble encore !
Bois des ruisseaux et colines
Vous arrive - t-il  ces froids ,
Ces  hivers, ces colères ,  ces disputes ?
Moi , je ressens au contact d'hiver ;
O  nature ;  beaucoup de frissons ,
La cité  universitaire  se tais , ou
Chuchote ou murmure  dans le froid .
O le pavillon A !  O  le pavillon B!
Pour les filles , pour les garçons .
Marrakech  l'impériale ville ,
Marrakech la ville  dorée ,
Sommeille  dès  le crépuscule.
Le vent frappe fort à ma  porte ;
Le froid , les frissons , la  colère , les mots ;
L'hiver apporte bien des maux .
Mais toi , si tu dois fumer , O atlas , fume ;
Fume très lentement dans la brume .


 

Barrymoussa180 dans Poésie.
- 102 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.