Gourmandise

Dans la moiteur de fin de journée
Coquillages et crustacés
Deshabillée d'un paréo 
Parfumée Noix de coco.  
En espérant son bel amour d'été,
Elle confectionne un cookie géant.

Du plat dégoulinant de chocolat
Se lèche minutieusement les doigts...

Par-dessus le toit, s'embrase le ciel ardent
D'un coucher de soleil rouge-orangé.
De darder ses rayons, fatigué
L'astre lumineux  va bientôt se reposer,
Dans l'écume du jour, s'éclipse doucement.

A l'abri des regards, pourtant
Le soleil et la lune ont rendez-vous 
Afin de célébrer leur éternelle lune de miel.
Vorace, elle n'en fera qu'un déjeuner de soleil !
Peut-être le savez-vous ?
Les astres font la pluie et le beau temps... 

Son bel amour d'été s'en est allé.
La plage, les coquillages, les dunes, les cocotiers
Appartiennent déjà au passé !

Attristée comme la biche au bois dormant,
Elle ne fait qu'une bouchée du cookie géant
Croustillant comme un croissant... de lune...

A vous, volontiers, elle aime se confesser
Et pour réparer sa faute,
Vous autorise à lui donner la fessée ! 

13.01.2018
lilia02

lilia02 dans Poésie.
- 538 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Gourmandise

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
( Belle des Bois) C'est bien appétissant en tout cas.Un cookie géant , moi aussi je me venge parfois sur la nourriture
Marc de St Point Gourmandises et fessées, la belle tentation ( lol ).

très agréable lecture, merci.
coralie Jolie poésie
ROSE Combien de fesseesj'ai reçues mais toujours je recommençait mes bêtises.
ROSE Et je n'en était pas traumatisée pour autant
lilia02 ... La fessée, c'était pour faire sourire (lol) !
Merci Picardie, Marc de St-Point, Coralie, Duchesse pour vos sympathiques réactions.
Je vous souhaite une agréable journée.
Quasimodo Je suis très gourmand moi aussi mais pour la fessée je préfère te la donner ! ;-)
Bisous
Quasimodo
lilia02 Quasimodo, mdr... En connaître un peu plus sur la "fessée"... Excellente soirée !

Source Wikipédia
Les fesses sont des zones érogènes. La sensibilité particulière de cette région du corps est utilisée comme activité sexuelle . De nombreux ouvrages et sites internet prônent un usage érotique de la fessée entre adultes consentants, exposant les techniques pratiquées, les risques encourus et les soins parfois nécessaires
Jean-Jacques Rousseau rapporte dans Les Confessions le trouble sexuel qu’avaient engendré chez lui les fessées qu'il reçut à l'âge de huit ans de la main de Mademoiselle Lambercier, une femme de trente ans, ce qui eut l'effet inattendu de lui faire découvrir le plaisir sexuel, avait provoqué sa jouissance et aurait conditionné, dit-il, son masochisme et sa difficile relation aux femmes. Comme elle s'était bien gardée de recommencer, vu le résultat obtenu, il chercha ailleurs et, rapporte-t-il, « j'avais avec une petite mademoiselle Goton des tête-à-tête assez courts, mais assez vifs, dans lesquels elle daignait faire la maîtresse d'école ». Rousseau se sert d'allusions mais n'emploie jamais le mot « fessée » ; avec mademoiselle Lambercier c'était « la punition des enfants ». Freud écrivait à ce sujet en 1905 « depuis les confessions de J.-J. Rousseau, il est connu de tous les éducateurs que la douloureuse stimulation de la peau des fesses est une des racines érotisantes de l’objet passif de la cruauté (masochisme) ».
Jean Feixas décrit une large utilisation érotique de la fessée au XVIIIe siècle, la flagellation étant tout particulièrement recherchée par les usagers des maisons closes de l’époque, peut-être émules de Sade : aristocrates, ecclésiastiques ou manants y étaient nombreux à se soumettre à ces pratiques. Les années folles semblent aussi avoir été celles d’une grande attraction pour la fessée érotique, comme en témoigne la très riche iconographie que l’on peut trouver sur cette époque...
Bernard Pichardie En cuisine, pour attendrir la viande
pour bien préparer la pâte des biscuits
... une bonne fessée !
amicalement
Bernard
maitredagbevo Message supprimé
Modifié le 27/03/2018 à 18:40 par Lucie Laval

Mother

Littérature  97    10  

Le retour d'Ulysse (revisité)

Inclassable  77    7  

Tourbillon

Poésie  327    20  

Etienne, Etienne

Poésie  92    13  

Mon chercheur d'or ...

Inclassable  378    17  

Face à la mer

Poésie  1116    29  

Doux Noël

Inclassable  472    25  

Hommage à Camille

Inclassable  466    9  

Hymne à la Vie... Texte ...

Poésie  1039    16  

Tous ces mots...

Inclassable  450    11  

Le peintre et la poupée

Littérature  168    11  

Lettre de Françoise ...

Littérature  106    13  

Ma France à moi .

Poésie  332    17  

Garçon, encore !

Poésie  1596    16  

Que sais je

Inclassable  1135    5  

La chocolaterie

Poésie  101    6  

Je danse avec ou sans toi ...

Poésie  909  

Le passé sucré

Poésie  395    2  

Lui je l'aime

Poésie  1150  

" Ambiguïté" de Marie D.

Inclassable  2241    4  

Le plus beau Noël

Poésie  261    5  

MON AMOUR

Littérature  889    4  

Rêve

Poésie  1303    10  

Ginny à Luna - Août 2015

...  1463    2  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.