Haiku et poèmes divers

QUAND VIENT LE PRINTEMPS...


lE PRINTEMPS, PARODIE DE LA VIE)

RENAISSANCE

Parodie nuptiale
Renouveau magistral
Image vivante
Nature savante
Tapissée de verdure,
Renaissante sous un murmure.
Mélodieux opéra
Pour spectacle de gala ,
Sous la fraîcheur des acacias,

Dans sa robe diaphane,
Il dessine un paysage,
Renaissance du charme,
Regagnant son rivage.

Ah! printemps!
Mélodie imparable
Tableau impalpable!
Que s'envolent martinets!
Que chantent rossignols et roitelets!

Renouveau des saisons
Qu'abonde pour nos yeux
Ces pétales parfumées
Encensant les cieux
Qu'éclate cette floraison tant désirée
Pour cette nature tendrement aimée...


( HAIKUS )

La source se rit,
l'eau s'écoule sous les ponts,
Est-ce le printemps?

Changement de vêtement,
Les fleurs éclosent,
Vois le merveilleux printemps!

La rivière chuchote,
Méfie-toi de l'eau
Qui se mire dans le ciel...

Les près s'habillent,
Les abeilles butinent,
Nature veille...

Les peupliers balancent
Leur robe au vent,
pensées volages s'en vont...

Plonge ton regard
Au-delà de l'univers,
Etoiles brillez!

Des larmes d'enfants
Brisent mon coeur en émoi,
Divisant mon âme...


Grève déserte
Nue sous le soleil levant,
Robe légère...

Beauté exaltée,
Cascades éclatantes,
Lacrymal sur mer...

Sous les flammes du brasier,
Parfums enchanteurs,
Fleurs printanières...





Rouge tel des pétales de roses
S'envolant aux quatre saisons
Vers les éthers en apothéose
Sous un soleil de printemps,
Ondulant lentement vers l'horizon,
Ondoyant comme une robe légère.
Ah! Est-ce la joie et l'amour sur terre
Qui me guide vers toi, à tout instant ?



Mélange de couleurs brun, jaune, ocre
Se confondent au cœur de l'automne,
Vers ces profondes forêts monochromes
Où le soleil fait place au temps médiocre,
Tombant en cascades rapides et lente à la fois
Tel un voile nonchalant qui glisse
Fuyant la joie et la beauté créatrice.
N'avons-nous qu'une flèche dans notre carquois?





PETITS POEMES
AVEC LES MOTS QUE J'AIME...

( I )

Coquelicots sur champs de blé,
Orangers sur tapis de verdure,
Joli coloré de nature
Partagé avec une rangée de peupliers.
Au loin, le clapotis d'une fontaine
Laissant couler l'eau argentée
Sortant d'une statue de sirène,
Sur fond de montagne enneigée.

Sur le sable ocre du désert,
Je m'enroule sur cet espace
Entouré de tant de mystère
Où l'arc-en-ciel magistral trace
Des traits de couleurs éclatantes
Laissant au ciel ses ondées rafraîchissantes,
J'en rêve encore, de ces étoiles
Si lointaines, si belles et brillantes,
Étalées là, dessinées sur une toile,
Absorbées par les nuages
De ce fantastique paysage...





( II )

Je bois à ces fontaines
Où l'eau si pure s'écoule
Au fil des heures incertaines,
Le temps file et se déroule
Sur un ciel sans étoiles
Sous le léger voile
Du printemps qui s'anime,
Dame nature respire, se ranime.

Parfums de fleurs d'oranger
Se répandent sur cet air léger,
Offrandes s'envolant vers l'azur,
Entre les couleurs et le clair-obscur.
L'espace et le cosmos se fondent,
Les rayons du soleil se confondent
En un silencieux arc-en-ciel
Comme dans un tableau pastel.


Il voyage dans l'univers
Vers une autre terre,
Observant le monde
Dans sa fuite vagabonde.
L'azur est tendu tel un fil
Assistant au concert,
Des astres suspendus
Que la beauté imprime,
Survolant l'abîme
Sur ce ciel tant attendu.

Il traverse les péripéties
De la vie.
Tragédie et embrasement
Du temps,
Cherchant le secret universel
Au travers du ciel.
Il se nourrit du spectacle
Divin qui l'entoure,
Et, dans un roulement de tambour,
Il cueille dans son réceptacle
Cette rosée éclatée,
Il écoute les voluptés
Des nuits perlées
Qui s'échappent des lacs sereins.
Dans ses insomnies éternelles,
Il rêve à d'autres lendemains,
Quand il chantera d'autres ritournelles.

De sa voix de ténor
Il fait trembler les murs,
De sa voix, il torture
Les sons de son mentor.
Les chairs frissonnent,
Restent muets devant cet homme,
Seul sur la scène,
Ses souvenirs reviennent,
Il chante de plus en plus fort,
Il y met son âme, son corps,
LE CHANTEUR D'OPERA...



HAIKUS II

Allégresse extrême
Zygomatiques
Exercer vous au rire!

Soleil paresseux,
Lève-toi au firmament,
Réchauffe nos cœurs...

Toiles du soir, brillez!
Ô! sombre lune,
Claire de tes rayons!

Fripes friponnes,
Chiffons couleur arc-en-ciel,
Révélez vos corps!

Regard bleu comme l'azur,
Volent les oiseaux,
Nuages voilant les cieux,,,

Voguent les bateaux,
Vers le lointain horizon
De solitude...



Sous la fraîcheur de la nuit
Voile de satin
Légèrement s'envole.
Astres célestes brillez
Rendez-vous sur la mer!
Algues marines
Navigant au gré des flots,
En nage verte.
Retiens cette nuit noire
Qui s'enfuit entre tes doigts.
Pour moi la primeur!
Premier lever de soleil,
Sang royal sur ciel...


Se déshabiller
Un soir de clair de lune,
Nanti de désir...

La mer nous enlacera,
Ta robe légère au vent,
Pensées volages...

Délicatesse
De ces heures mêlées au temps,
Souvenirs d'amour...

Tisser l'esquisse
Des toiles arachnéennes
Sur mes chemins solitaires...

Pour moi la primeur!
Premier lever de soleil,
Sang royal sur ciel...


Belles fleurs ingénue,
Pétales tournées vers le ciel,
Criant vers le soleil,
Leurs corps nu tendu
Offert à la brise légère
Baignée de lumière,
Beauté fatale sacrifiée
A tous les printemps,
Palette de mille couleurs...


Lœil sur l'horizon,
L'oiseau vole vers les nuages.
Le ciel pleure ses étoiles,
Des éclairs puissants
Transpercent le voile léger.


Soleil, lève-toi!
Réchauffe nos corps!
Ô!toi,Espérance!
Emporte ce rêve, loin,
Au confina du temps...


Soleil d'Afrique,
Désert de nacre
Attendent pluie bienfaisante,
Espérant rejoindre la mer.
Rêve éphémère
Nageant sur l'eau bleue.


Grandeur, beauté extrême!
Cascades éclatantes,
Lacrymal sur mer,
Larmes de douleurs
S'envolant vers l'horizon,
Voyage au lointain, rêveur...




Un printemps sauvage
Souffle un vilain vent du nord
Adieu beau muguet,,,

Soleil, où es-tu ?
Oiseaux et bourgeons t'attendent,
Sois au rendez-vous !

Des mots oubliés
Syndrome de la page blanche
Paroles envolées !,,,

m.dominique0153 dans Poésie.
- 961 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.