Heureux d'un printemps (Paul Piché)

Heureux d'un printemps
Qui m'chauffe la couenne
Triste d'avoir manqué
Encore un hiver
J' peux pas faire autrement
Ça m' fait d' la peine
On vit rien qu'au printemps
L' printemps dure pas longtemps

Assis su' l' bord d'mon trou
J' me creuse la tête
J' pense au bonheur des gens
J' sais ben qu' ça va pas durer
Ç'a l'air qu' ça prend des sous
Pour faire la fête
À qui appartient l' beau temps
L'hiver l'été durant

L'été c'est tellement bon
Quand t'as la chance
D'avoir assez d'argent
Pour voyager sans t'inquiéter
Pour le fils d'un patron
C'est les vacances
Pour la fille du restaurant
C'est les sueurs pis les clients

On dit qu' l'hiver est blanc
Comme un nuage
Mais ça, évidemment,
Dans l' chalet près du foyer
Dans l' fond c'est salissant
Au prix s' qui est l' chauffage
Y a pas pire moment d' l'année
Quand t'es pris pour t'endetter

Faut qu' j' m'en retourne dans mon trou
Creuser ma peine
J'ai vu l' surintendant
J' peux rien t' dire en attendant
Le jour où ce sera nous
Qui ferons la fête
Imaginez l' printemps
Quand l'hiver sera vraiment blanc

Vangrenon dans Poésie.
- 285 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.