HIRONDELLE

HIRONDELLE

Repoussant le vice sacrificiel, Eve vaillamment veille,
Elle rêve de rondes et d'ailes,
De rondelles du temps
Et d'ire, selon l'instant.
Eve sans son amant, sur les âmes veille,
Protégée par son serpent artificiel.

Merveilles.

Elvire, elle, pendant que sa mère veille,
S'adonne à la lecture originelle
D'un manuscrit transcendantal,
Elvire est une original.
Elle rêve d'amours artificielles,
De corps à corps avec des logiciels.
Elvire, elle, est dispensée de veille.

Merveilles, battements d'ailes.

Elvire, pendant que sur les âmes Eve veille encore,
Elle, en compagnie d'une hirondelle, vire de bord
En direction des lunes de miel
Et des palais confidentiels
Retrouver son amant.

Eve et Elvire,
Rêves, veilles,
Merveilles et battements d'ailes,
Hirondelle, ramifications,
Eve et Elvire sont dispensées d'amants
Car elles préfèrent s'étendre
Sur les interstices
De
Ma
Na
Ra
Tion
...

Gaspard Collal dans Poésie.
- 210 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.