Humpty Dumpty

Humpty Dumpty s'endort
Libéré des remords
Son grand crâne d’œuf saur
Tangue de bord à bord.
C'était un bon Cahors
Mais peut être un peu fort :
Les soldats ivres-morts
Le chahutent et rient fort
Mais Humpty Dumpty dort
Et aucun inconfort
Ne brise le sopor.

Le cheval paré d'ors
Du seigneur, sans son mors
Passe dans ce décor.
Pur sang ? Non c'est un gaur
Lourd et gauche, un nélore
Maladroit jusqu'alors.
Il pousse l’œuf qui dort
Sans égard ni transport
L'ôte de son support.

Humpty Dumpty est mort,
Il ne vas pas éclore.

Voilà sans doute pourquoi
On mange les œufs aux plats,
A la coque, surtout pas
Les chevaux sacrés des rois.

Gnou dans Poésie.
- 494 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.