Hypocrisie

Aux incomparables
nuées de Lune
Me voilà désarmé
envahis de lustres chancelants
dans les catacombes brumeuses.
Sur la terrasse de mes amours déçus
repose l’image de mon coeur piétiné
Froide
Froide
Froide
Réalisations impromptues
de masques échangés
sortis de surréalistes mensonges
de la nuit verte dégoulinante
Ha Ha Ha !
Pitoyables faces montrées.

Nuage pâle dans Poésie.
- 514 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.