IL EST OU LE MALHEUR, IL EST OU ?

IL EST OU LE MALHEUR, IL EST OU ?

Dans la guerre, mon ami, et ailleurs,

Nucléaire, sol pourri, aucune fleur…

Sur  l’enfant  dont on prend les organes,

En riant, sur son visage diaphane.

Il est où le malheur, il est où ?  

Au milieu de cent gosses que l’on bat,

Pour en faire des pantins, des soldats.

Quand on loue jusqu’à l`os nos éclats

De noirceur,  de tyrans, d’ouragans.

Il est où le malheur, il est où ?

Sur le viol de cette fille de dix ans,

Que l’on couche comme un brin de chiendent,

 Sur la terre dont on brûle toute la peau,

Cimetière de forêts en lambeaux.

Il est où le malheur, il est où ? Il est où le malheur, il est où ?

Epuisé, éreinté,  le malheur…

Comme j’aimerais le voir sans profondeur,

Sans ses fosses à creuser pour du blé,

Sans ses os à ronger, sans pitié.

Il est où le malheur, il est où ?

Plénitude, habitudes, dépassées…

Lassitude, certitudes outragées…

Il est las le malheur,   il est LAS… et …suis fou de joie…

  

 

ange dans Poésie.
- 755 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.