insurection poétique

OH ! LA VACHE !

Dans les prés, des vaches.
Jusque là,rien d'anormal.
Dans ces bons pâturages,
Elles sont là, elles s'affalent,
Sur l'herbe fraîche,
Savoureuse et pas sèche,
En cet univers bien fragile.

Pourtant, elles sont bien tranquilles !
Pourquoi les traiter de vieilles vaches,
Ces femelles à la fierté bien virile !
Ah ! quand elles deviennent fébriles,
     Et pour peu que l'on s'y attache,
On ne les traite pas de vieilles potaches !

     Soudain, grosse panique,
C'est le déclic :
« Attention à la vache folle ! »  
      Tout le monde s'affolent !
      A qui la faute ?
      A ceux qui boycotte
      Le prix des bestiaux,
      Ou bien a ceux qui vendent leurs tuyaux ?
 
      Pourrait-il en être autrement
      Au fil du temps ?
     Finiront-elles en farine
     Ou en cuisine ?
     Ce serait rigolo
     De les retrouver méli-mélo
     En bœuf-vache bourguignon
     Avec beaucoup de champignons !

     Seront-elles dignes
     Pour qu'un jour enfin,
     Un magicien ou un devin
     Les mettent au milieu de la vigne ?
     Me diriez-vous ; « Elles servent
     A faire du fromage ! »
     Que nenni ! Je n'ai point besoin de fromage !
     Il n'y a qu'à essayer même pas en rêve!
     Et même si elles sont folles à liées,
     Elles se feront peut-être a mon idées :

«JE BOIRAIS DU LAIT QUAND LES VACHES QUAND LES VACHES
                         MANGERONS DU RAISIN ….

aramandragore dans Poésie.
- 85 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.