J'ai écrasé le champignon

J’ai écrasé le champignon
Simplement pour rouler plus vite.
Alors j’ai vu ce camion
Bien trop tard pour que je l’évite    

C’est curieux je n’ai rien senti
Le volant, contre ma poitrine,
Était d’un rouge cramoisi
Sur mes poumons en gélatine

J’ai écrasé le champignon
Mortel était cette amanite
Je vais mourir pour de bon
Car déjà le diable m’habite

C’est curieux mais j’étais surpris
En empruntant cette berline
Et la conduire sans permis,
De faire monter l’adrénaline

J’ai écrasé le champignon
J’avais quinze ans j’étais tout môme
Ma mère me croit à la maison
Mais je suis déjà un fantôme

chavigner dans Poésie.
- 137 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.