J'ai peur du noir.

J'ai peur du noir ...


Comment aimer le noir
Quand il estompe les lumières 
et que l'éclat du jour
se transforme en couvre-feu.
L'angoisse dans le faux-jour
dessine à grands traits sombres
l'obscurité d'une tombe
où disparaît tout ce qu'on aime
Et on se retrouve seul face à soi-même
à la merci d'un bistouri .

sandisa dans Poésie.
- 78 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.